8 octobre 2008

Harcelés: La guerre des voisins



L'histoire en 2 phrases: Un couple mixte emmenage dans une banlieue chic. Leur nouveau voisin, un policier noir quelque peu raciste, va s'arranger pour leur pourrir la vie.
Mon avis: Vous connaissez la guerre des voisins dans Sans Aucun Doute sur TF1 ? Et bien il y a plus d'action que dans ce film. (Pour ceux qui n'auraient jamais regardé cette émission, le principe est simple: on vous montre des voisins - souvent des campagnards, ou en tout cas des gens mal éduqués qui parlent très mal français (sauf les vulgarités qu'ils maitrisent parfaitement) - et on les filme en train de s'engueuler dans leur quotidien. A la fin du reportage, un avocat médiocre qui n'a rien trouvé de mieux que passer à la télé pour se faire mousser essaye de résoudre la situation à l'amiable). Dommage pour un film à l'histoire original et qui a au moins le mérite de traiter d'un sujet épineux. (Pour ceux qui ne sont jamais allés aux USA, ne vous fiez pas à ce qu'on vous dit en cours: le melting pot n'est qu'une légende et le racisme, lui, est bel et bien présent.). Conclusion: Un film moyen.

2 commentaires:

bionicboy a dit…

J'ai souvent regardé ce genre de reportage du temps de Julien Courbet et ça m'amusait beaucoup.
On pouvait se demander jusqu'à quel point tout était bien réel et non scénarisé.
Une remarque : l'article est assez tendancieux, car il laisse penser que les "campagnards" sont des gens mal éduqués ou qui parlent très mal le français.
A mon avis c'est exagéré, limite insultant!
Car je pense que la plupart des personnes vivant en zone rurale sont des gens éduqués et qui maîtrisent bien leur langue ; à l'inverse, des citadins peuvent être extrêmement vulgaires et irrespectueux. N'y a-t-il pas de Parisiens - c'est juste un exemple! - mal élevés ou ayant un langage douteux?
Evidemment, dans ce genre de reportage où tout est axé sur l'image (la phrase) choc, on ne montre, grâce à un montage habile, que les moments d'extrême énervement, et donc bien entendu, le résultat est assez gratiné.
De là à faire des généralités, il y a un pas!

Adiplanet a dit…

Bionicboy: Oui il y a des parisiens mal élevés aussi. Je n'ai biensur rien contre les campagnards, c'est une image. C'est comme parler de banlieusard, il y a des banlieusards très bien, d'autres pas.